Assurance habitation résiliée pour non-paiement : comment s’en sortir ?

L’assurance habitation est une solution à laquelle de nombreuses personnes ont recours dans le cadre de la sécurisation de leur domicile. L’accès à celle-ci n’est cependant réellement effectif que lorsque les cotisations qu’elle exige sont payées.

Diverses situations peuvent pousser des bénéficiaires de cette assurance à ne pas remplir leur devoir de paiement. Comment procéder lorsque cela arrive ?

Pourquoi mon assurance habitation a-t-elle été résiliée ?

Plusieurs motifs peuvent pousser votre assureur à résilier votre contrat. La principale raison constitue un retard dans le paiement de votre cotisation. Cela peut être dû à un manque de moyens ou même à une erreur humaine. Quelle que soit la raison de cet incident, l’assureur se chargera pour commencer de vous envoyer une lettre recommandée pour vous prévenir de la situation. Il vous sera par la suite donné un délai de 30 jours pour que vous soyez dans les règles.

Les deux étapes énoncées constituent la procédure légale par laquelle l’assureur doit obligatoirement passer. Afin de faire face à cette situation, il faudra recourir aux services d’un courtier. La démarche vous obligera à payer 10 % de plus sur la prime de l’assureur. La résiliation de votre assurance habitation peut également avoir lieu dans le cas d’une fausse déclaration. Lorsque vous vous retrouvez dans cette situation, une lettre recommandée vous est aussi envoyée. Elle est suivie d’une résiliation qui suit les 30 jours de délai préalablement accordés.

En outre, votre assurance habitation peut être résiliée dans d’autres cas. En cas de cumul de sinistre par exemple, l’assureur vous fera parvenir une lettre d’avertissement. Il s’ensuivra un délai de 30 jours ici également. Suite à ce dernier, votre assurance se verra résiliée. Ici, la valeur de la prime peut augmenter de 10 à 30 % selon le nombre de sinistres.

Comment contracter une assurance chez un autre assureur ?

La résiliation d’un contrat d’assurance habitation peut avoir pour cause un non-paiement de la prime d’assurance. Lorsque c’est le cas, l’assureur est en droit d’agir sans attendre la date de rappel de votre contrat. Une fois que la résiliation du contrat est effective, il est inscrit une mention « mauvais payeur » sur votre contrat. Cette mention sera source de difficulté dans le cadre de la recherche d’un nouvel assureur.

Dans le but de faciliter vos recherches, il vous est recommandé d’avoir recours aux services d’un courtier spécialisé. Ce dernier sera en mesure de prendre en charge cette tâche de façon efficace. Le courtier saura rester à votre écoute pour une meilleure exécution du travail que vous lui demandez. Il pourra en fonction de vos exigences trouver l’assureur qui vous convient le mieux.

En outre, certaines compagnies d’assurance mettent en place des programmes d’accompagnement spécifiques pour les contrats résiliés. Ces prestataires vous accueilleront en dépit du statut de mauvais payeur qui vous aura été précédemment attribué. Il sera donc possible de leur soumettre vos besoins qui seront adaptés au prochain contrat d’assurance.

Quels sont les points à vérifier dans mon contrat assurance habitation ?

Il est important, avant de signer un contrat d’assurance ,de procéder à la vérification de certains points. Il faut commencer par s’assurer que les coordonnées et l’identité fournies sont exactes. Il est également important de veiller à ce que les déclarations faites soient justes et vraies. Dans le cas contraire, cela peut constituer la cause d’une résiliation pour fausse déclaration.

L’assuré doit aussi prendre connaissance des garanties que lui propose son assureur. Il doit les évaluer correctement afin d’être sûr qu’elles correspondent à ses exigences. Il faut surtout s’assurer du fait que les garanties sont effectivement incluses dans le contrat et qu’il ne s’agit pas d’options. En cas de besoin, l’assureur peut faire une demande de rajout de garantie.

Un autre point capital à vérifier est bien entendu l’étendue des garanties du contrat. Il est important de savoir dans quel cadre elles ne sont plus valables. Certaines garanties permettent d’être couvert pendant les périodes de vacances pendant que d’autres ne le permettent pas. Aussi, le temps que dure une garantie doit être vérifié. Il en est de même pour les personnes qu’elle couvre exactement.

Par ailleurs, les conditions d’indemnisation du contrat d’assurance doivent être analysées par le futur assuré. Ces conditions comprennent de nombreux éléments au nombre desquels le plafond de remboursement. Selon celui-ci, l’assureur ne remboursera plus de frais lorsqu’ils atteignent une certaine somme.