L’assurance-vie en couple

Vous pouvez mettre votre époux à l’abri du besoin après votre décès en souscrivant à une assurance-vie de couple. Beaucoup en entendent parler, mais très peu savent de quoi il s’agit réellement. Alors, qu’est-ce que l’assurance-vie de couple  et quels sont les avantages qu’elle offre aux époux ?

L’assurance-vie en couple : qu’est-ce que c’est ?

Lorsque vous êtes mariés sous un régime de communauté des biens, l’adhésion conjointe à l’assurance-vie en couple vous est permise. Au cas où l’une des parties décède, le bénéficiaire survivant se verra protégé et bénéficierait de tous les avantages fiscaux liés à ce contrat.

Contracter un contrat d’assurance-vie en couple présente de nombreux avantages. L’article L.132-1 du code des assurances prévoit que par un seul et unique acte, plusieurs personnes puissent contracter une assurance. Cette co-souscription permet au conjoint survivant en cas de décès de l’autre de conserver la totalité des fonds qui ont été investis dans le contrat d’assurance-vie.

De leur vivant, les deux époux placent donc sur un même contrat des fonds communs. Dans ce type de contrat, la gestion est conjointe, c’est-à-dire que les époux gèrent ensemble leur épargne.

L’assurance-vie en couple : quels sont les types de contrats ?

Pour contracter une assurance-vie de couple, il est nécessaire de savoir que le contrat existe sous deux types bien distincts. Dans les deux cas, il s’agit d’une co-adhésion avec paiement au premier ou au deuxième décès.

La co-adhésion avec paiement au premier décès

Réservée aux personnes mariées sous le régime de communauté légale, la co-adhésion avec paiement au premier décès est dénouée dès que le premier époux décède. Le conjoint survivant bénéficie donc des fonds épargnés.

Selon le code des assurances, l’argent versée au conjoint survivant est considérée comme un bien propre. Toutefois, une clause bénéficiaire démembrée peut être incluse pour faire également bénéficier les enfants.

Le conjoint survivant dispose dès lors de la quasi-totalité des fonds laissés par le conjoint décédé, sauf si dans le contrat d’autres bénéficiaires y figurent.

La co-adhésion avec paiement au second décès

Si vous êtes mariés sous le régime de la communauté universelle, la co-adhésion avec paiement au second décès est le contrat assurance-vie de couple auquel vous devriez souscrire. Néanmoins, ce régime devrait inclure la clause d’attribution intégrale afin que les bénéficiaires désignés puissent bénéficier des actifs du contrat.

L’assurance-vie en couple : comment se faire la gestion ?

Une fois le contrat signé par les époux, ils décident ensemble durant toute la durée de l’adhésion de tout ce qui est relatif au compte. Ils ont l’obligation de se mettre d’accord sur les primes à verser. Une plausible modification de la clause du bénéficiaire doit se faire conjointement par les deux époux. Le montant à verser est également fixé conjointement par les époux. Un versement programmé leur permet d’épargner sur le long terme.

Si les époux optent pour un dénouement au second décès, la gestion du compte se fera donc par le conjoint survivant. C’est à lui seul que revient donc l’exercice de l’ensemble des droits attachés à la qualité de l’adhérent.

Scroll to top