Comment être indemnisé par son assurance en tant que sinistré d’une catastrophe naturelle ?

Les catastrophes naturelles (tempête, avalanche, crues, etc.) ne préviennent pas. Elles peuvent vous surprendre à tout moment. Ces aléas peuvent malheureusement endommager vos biens matériels et vous coûter cher. Si vous êtes victime de tels sinistres, vous devez être indemnisé. Comment profiter d’une indemnisation de la part de votre assurance ?

La catastrophe naturelle doit être reconnue par votre commune

Une catastrophe ne peut être cachée. Les compagnies d’assurances aussi seront informées dès qu’elle touche votre zone. Mais, avant de vous rapprocher de votre compagnie d’assurance pour une indemnisation, vous devez forcément attendre que l’état de catastrophe naturelle soit reconnu dans votre localité ou votre quartier.

Il revient ici aux maires des communes touchées par ces sinistres de demander à la préfecture sa reconnaissance. Le dossier sera ensuite examiné et un arrêté interministériel qui décrète cet état sera pris et publié au Journal officiel. Il peut arriver que cette publication soit faite juste après le sinistre. Ce n’est qu’après cela que vous pourrez être indemnisé.

Dans quelles conditions pourrez-vous être indemnisé ?

En premier lieu, vous devez souscrire à la garantie qui correspond à l’indemnisation que vous voudriez recevoir. Cela dit, pour être indemnisé ici, vous devrez souscrire au préalable à une garantie « catastrophes naturelles ». Ce n’est que de cette façon que votre compagnie d’assurance prendra en charge les dommages matériels qu’aurait créés le sinistre à vos biens matériels.

Retenez alors que les biens qui ne sont pas assurés en dommages ne sont point concernés par la présente garantie. En exemple, si certains de vos biens bénéficient seulement d’une assurance au tiers, il faut savoir que vous ne serez pas indemnisé lorsqu’ils sont endommagés après une catastrophe naturelle.

Déclaration du sinistre et indemnisation

L’arrêté interministériel reconnaissant l’état de catastrophe naturelle est publié. Les biens endommagés sont pris en compte dans votre contrat d’assurance. Il ne vous reste qu’à déclarer le sinistre pour être indemnisé. À cet effet, sachez que vous avez 10 jours pour faire votre déclaration après la publication de l’arrêté. Elle doit être faite auprès de votre organisme d’assurance.

S’il s’agit d’une inondation, coulée de boue et autre, ce délai doit être respecté. Dans le cas des dégâts des eaux, vous devrez faire la déclaration courant les 5 jours ouvrés qui suivent la parution de l’arrêté interministériel. Ne l’oubliez surtout pas ! La déclaration peut se faire par téléphone. Vous pouvez aussi vous rendre à l’agence ou envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception. Cette lettre doit indiquer le numéro de votre contrat d’assurance habitation.

Que faut-il faire finalement pour être indemnisé ?

Pour être indemnisé, vous devrez envoyer une lettre en recommander avec accusé de réception. Cette fois-ci, vous allez joindre à la lettre une description des dommages subis. Vous devrez faire une liste des biens que vous avez perdus ou qui sont endommagés. Tout cela doit être accompagné de preuves. La compagnie d’assurance aura besoin ici des documents qui prouvent que ces différents biens vous appartiennent réellement.

Des factures d’achat, des photos doivent être jointes à la lettre recommandée. Si nécessaire, l’organisme en question peut dépêcher un de ses experts sur le terrain pour une évaluation des dommages afin de fixer le montant de votre indemnisation.

Dans les deux mois qui suivent la date à laquelle vous avez envoyé vos preuves, vous recevrez de sa part une provision d’indemnisation. La totalité de l’indemnisation vous est reversée dans les trois mois qui suivent cette date. Voilà comment vous pouvez être indemnisé par votre assurance lorsque vous êtes sinistré d’une catastrophe naturelle. En cas de difficulté ou de litige avec votre assurance, vous pouvez aussi trouver ici des avocats spécialisés dans les catastrophes naturelles.