Financer des équipements grâce au crédit-bail matériel

Les avantages liés à l’octroi d’un crédit-bail matériel justifient que de plus en plus d’entreprises y aient recours. Ce type de crédit permet de faire usage d’un matériel  acheté et loué par un organisme de prêt avec ou sans option d’achat à l’issue de la location.  Il porte généralement pour un type de matériel et les conditions de souscriptions sont singulières.

Comment fonctionne un crédit-bail matériel ?

Comme l’indique son appellation, le crédit-bail matériel fonctionne juridiquement comme un crédit et un bail à la fois avec pour objet un matériel quelconque, généralement des équipements.

Dans le principe, la banque débloque des fonds avec lesquels elles acquièrent ledit matériel qu’elle met ensuite en location. En cela, elle a à la fois le statut de prêteur et de bailleur et vous avez celui de locataire. Ce qui vous impose le versement soit d’une garantie de la même valeur que le matériel loué soit d’un premier loyer. Dans les deux cas, cela vous permet de réduire la valeur des loyers durant toute la durée du contrat.

Bien entendu, le contrat est assorti d’une clause de rachat ou non en fin de contrat. Vous pourrez alors, si vous le souhaitez, adosser le rachat sur votre garantie pour devenir propriétaire. Au cas échéant, votre garantie vous servira pour un nouveau contrat bail pour un autre matériel.

crédit-bail

Quel type de matériel financé avec un crédit-bail matériel ?

C’est dans la catégorie du crédit-bail mobilier que se classe le crédit-bail matériel, par opposition au crédit-bail immobilier. Vous ne pourrez financer que du matériel professionnel de type :

  • Matériel de production ;
  • Matériel bureautique ;
  • Matériel informatique ;
  • Matériel d’imprimerie ;
  • Équipements médicaux
  • Équipements de manutention ;

Quel qu’il soit, le matériel financé doit obligatoirement porter un numéro de série et être conforme aux normes en vigueur.

Dans quel cas souscrire ce crédit ?

Plusieurs raisons peuvent justifier le recours à un contrat bail matériel. La première étant le besoin d’un équipement à usage ponctuel. Si vous n’avez pas l’intention d’utiliser ledit matériel pendant un certain temps, supporter son amortissement dans l’exercice de votre entreprise peut peser lourd sur votre bénéfice imposable.

Un crédit-bail matériel vous permet d’enregistrer seulement les charges de location du matériel, qui sont inscrites de ce fait dans le compte de résultat. Cette manœuvre vous permet ainsi de réduire de façon considérable votre impôt sur le revenu. D’ailleurs, la banque finance à 100% la valeur du bien et supporte aussi, de ce fait, la TVA.

Scroll to top