SCPI et assurance-vie : la bonne idée pour faire fructifier son argent ?

Une SCPI ou Société Civile en Placement immobilier est un type de placement immobilier locatif de long terme qui redistribue un revenu à ses investisseurs. Les revenus correspondent aux loyers perçus au prorata des parts investies.
Vous souhaitez augmenter le rendement de votre SCPI et pensez à l’inclure dans votre contrat assurance-vie qui ne vous rapporte pas assez d’argent. Mais est-ce véritablement une bonne idée ? Petit tour des avantages et des inconvénients de ce montage.

SCPI et assurance-vie : les avantages de ce duo

Ni impôts ni prélèvements

Tant que vous ne récupérez pas vos parts auprès de votre assureur, vous n’êtes soumis ni à l’impôt ni aux prélèvements, alors qu’avec une SCPI en direct, vous payerez des impôts exactement comme si vous aviez des revenus fonciers.

Rendement immédiat en cas de vente

Clés dans une main

La liquidité de vos parts SCPI peut être perçue à tout moment , contrairement à l’investissement direct pour lequel vous serez forcément dépendant du rapport offre/demande si vous voulez vendre vos parts.

Avantages fiscaux et rentabilité

La rentabilité des SCPI est couplée aux avantages fiscaux de l’assurance-vie, car cette dernière permet une capitalisation des revenus de la SCPI.

Loyers perçus dès souscription

Les loyers perçus sont immédiats en passant par votre assureur, là où vous mettrez quelques mois à les recevoir en passant en direct.

Souscription à un prix plus intéressant

Le prix de souscription à une SCPI via votre assureur sera moindre qu’en passant en direct.

Mutualisation des risques sur un patrimoine élargi

Le patrimoine des SCPI est bien plus étoffé que le patrimoine que vous pouvez vous constituer vous-même, aussi les risques sont mutualisés sur plusieurs immeubles. Si un bien engendre des soucis, le rendement de la SCPI baissera sans s’effondrer puisque les autres immeubles loués généreront des revenus.

Risques d’endettement écartés

À l’inverse d’un placement emprunté à la banque, la SCPI achetée dans le contrat d’assurance-vie ne peut pas bénéficier d’effet de levier bancaire. Elle vous permettra d’augmenter votre épargne en ajoutant des versements supplémentaires.

SCPI et assurance-vie : les inconvénients

Choix limité de votre SCPI

Le choix de SCPI est limité car pour vous permettre de l’inclure dans votre contrat assurance-vie, il faut que celle-ci vous soit proposée par votre assureur qui bien souvent ne pourra pas vous proposer les meilleures SCPI de rendement.
Vous pouvez également demander à un conseiller de gestion de patrimoine qui vous aidera à en trouver.

Dépendance à l’assureur

Les parts de SCPI souscrites à votre assureur ne vous profiteront pas entièrement étant donné qu’il en restera l’unique propriétaire. Il décidera donc lui-même si les revalorisations vous profiteront ou non.

Partialité de la perception des loyers

Les loyers perçus ne seront que de 85% étant donné que les 15% restants vont à l’assureur. En direct vous percevez la totalité des loyers.

Réformes contraignantes

Des réformes, et notamment la Loi Sapin II, ayant été mises en place sur le contrat assurance-vie cela pourraient vous empêcher de protéger pleinement votre épargne.
La meilleure façon de vous constituer un patrimoine immobilier reste l’investissement immobilier locatif en direct.

Des frais de gestion

Vous perdrez une partie des rendements SCPI suite aux nombreux frais que vous aurez à payer en plus: gestion de contrat, prélèvements sociaux (uniquement en cas de retrait)…

Scroll to top